Passé l’euphorie d’accueillir votre premier chiot chez vous, il va déjà falloir débuter son éducation. Celle-ci commence par l’enseignement des règles de propreté. Vous verrez qu’un chiot, ça urine de très nombreuses fois par jour. Un phénomène qui peut finir par vous irriter et vous pousser à lui crier dessus. Un geste à ne surtout pas faire. Dès maintenant, prenez connaissance du mode de fonctionnement de votre toutou pour ne pas avoir de mauvaises surprises et assurer une cohabitation harmonieuse.

Malpropreté chez le chien : pourquoi ?

La malpropreté chez le chien s’explique par une foultitude de raisons. D’abord, ce phénomène est lié à l’âge. Les chiots ont en effet plus de mal à se retenir que les adultes. Ils ont une vessie qui se développe encore. Fine et petite, celle-ci se remplit vite, c’est pourquoi ils n’ont pas de contrôle sur leur miction. Entre 8 à 16 semaines, ils peuvent se retenir deux heures environ. Ce délai passe à 4 heures après 16 semaines puis entre 4 à 7 heures entre 4 à 6 mois. De 6 mois à sa première année, le chien est capable de ne pas uriner 7 à 8 heures. Tenez compte de ces informations au moment de lui apprendre l’hygiène.

Les mictions d’émotion peuvent aussi expliquer la malpropreté, mais cette fois-ci relève plus de l’accident. Il existe des chiots qui ne contrôlent plus leur pipi lorsqu’ils sont trop contents ou au contraire, lorsqu’ils ont peur. Il est important de ne pas les sanctionner dans ce genre de cas, car après tout, ce n’est pas de leur volonté propre. Il faut juste les rassurer ou les calmer.

En outre, les problèmes de santé sont aussi une cause assez fréquente de la malpropreté de votre animal de compagnie. L’incontinence, les calculs urinaires et autres font partie des pathologies dont les symptômes sont les mictions très fréquentes.

Lui apprendre la propreté : les règles

Des sites comme Le Mag du Chien ou Les chiens sur Lemonde.fr vous donneront des conseils sur l’éducation de votre animal notamment comment lui inculquer la propreté. Sachez que cette démarche nécessite énormément de patience et de temps. La première chose à faire consiste à étudier le fonctionnement de Médor. En règle générale, les chiots font pipi après avoir dormi, après les repas ou après avoir joué. Vous pouvez éviter les incidents si vous les sortez durant ces périodes.

Pour que votre chien comprenne que le geste qu’il a fait est interdit, la règle d’or est de le disputer pile au moment où il est en train de faire sa miction, pas avant ni après, car il ne comprendra pas pour quelle raison vous le grondez.

Ne lui hurlez pas dessus et ne le frappez pas. Dites « non » d’un ton ferme puis conduisez-le à l’endroit où il doit faire ses besoins. Quand il finit, récompensez-le pour qu’il sache que c’est ce que vous attendez de lui.

Quelques conseils

Surtout, évitez de nettoyer les zones salies avec de l’eau de javel, car les chiens seront incités à revenir pour faire leurs besoins au même endroit à cause de l’odeur. Désinfectez tout simplement avec du vinaigre blanc par exemple. Autre chose : évitez le nettoyage en sa présence. Il va imaginer que vous voulez jouer en vous accroupissant par terre et cela va le pousser à recommencer.