À quelle fréquence changer la couche de bébé ?

Quand changer la couche de son bébé ? Voilà une question que se posent beaucoup de jeunes parents. Ces quelques conseils seront en mesure d’aiguiller et de rassurer toutes les mamans et tous les papas.

Les tout premiers jours

En règle générale, les premiers jours de vie d’un bébé s’accompagnent de nombreux changes dans la journée. Cette fréquence est d’autant plus importante pour les nouveaux nés les plus menus qui urinent plus souvent. Cependant, le rythme des selles et des urines ralentit progressivement au fil des jours.

Pour les nouveaux nés, les changes les plus importants précèdent les repas. Ils sont indispensables car bien souvent après la tétée, les nourrissons s’endorment. De plus, le fait de changer la couche après le repas peut favoriser les reflux.

L’importance des changes réguliers

Changer les couches de manière régulière est indispensable pour préserver la santé des bébés. En effet, ces derniers possèdent une peau particulièrement sensible car immature. Or, l’humidité et le contact avec les selles et l’urine favorisent la prolifération des bactéries. Ces dernières sont responsables d’irritations, de rougeurs et d’érythèmes fessiers.

Pour protéger bébé de ces désagréments qui peuvent s’avérer très douloureux, il ne faut jamais tarder à changer une couche souillée. De même, le change doit être automatique après les siestes et au petit matin. Au cours de la journée, les couches doivent être changées fréquemment pour que la peau ne soit pas constamment humide et n’offre un climat favorable au développement des bactéries.

Privilégier les couches naturelles

Toujours pour préserver la peau sensible et fragile des bébés, il est important de privilégier les couches 100% coton. En effet, les couches classiques renferment des substances toxiques et irritantes pour les épidermes sensibles. Les couches naturelles sont quant à elles exemptes de substances agressives car entièrement conçues en fibre de coton ultra-absorbantes. En outre, elles sont biodégradables et leurs processus de fabrication ne sont pas néfastes pour les écosystèmes.