Richard Malka

Né le 6 juin 1968 à Paris, Richard Malka est un avocat français spécialisé dans le droit de la presse. Il a commencé par faire ses preuves dès l’âge de 23 ans dans le célèbre cabinet d’avocat dirigé par Georges Kiejman, avocat de François Mitterand. En 1999, à l’âge de 30 ans, Richard Malka ouvre son propre cabinet à Paris.

Les affaires médiatiques:
Richard Malka a déjà participé à de nombreux procès, notamment à celui des caricatures de Mahomet lié à Charlie Hebdo en 2007. En 2013, l’avocat, aux côtés de personnalités comme Nicolas Bedos ou Frédéric Beigbeder, s’élève contre une proposition de loi qui pénalise les clients de prostituées et signe un texte s’y opposant. Il reçoit même le soutien d’Amnesty International. Richard Malka s’investit également dans la lutte contre la réforme du droit d’auteur au niveau européen et publie gratuitement en 2015 un livret édité à 50 000 exemplaires qui s’intitule la gratuité, c’est le vol, la fin du droit d’auteur?

Les affaires politiques:
Richard Malka a défendu l’écrivain Marek Halter dans un procès qui a fait condamner pour diffamation l’ex garde des sceaux Rachida Dati. Il a obtenu en 2010 la relaxe de Georges Kiejman dans l’affaire Bettencourt. Il a également été l’avocat de la société Clearstream en 2011 et celui de Manuel Valls en 2015 dans son procès contre l’humoriste Dieudonné.

Scénariste de bandes dessinées:
Richard Malka est très impliqué dans le milieu de la bande dessinée. Il a scénarisé en 2004 l’ordre de Cicéron dessiné par Paul Gillon. Parallèlement, l’avocat a également lancé une série section financière aux côtés d’Andrea Mutti, de même qu’il a repris les pieds nickelés en 2011 accompagné de Ptiluc et Luz. Ses ventes d’albums se montent à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires.